Cliquez sur les images...
La boutique
La boutique
Page Facebook du club
Page Facebook du club

 

 

 

Cliquez sur le logo pour accéder au Manuel de Formation Technique

Documents JEUNES PLONGEURS

N’hésitez pas à regarder les mises à jours en cliquant sur le logo de la FFESSM

JEUNES PLONGEURS


CONDITIONS DE PRATIQUE ET D'ENCADREMENT BREVETS ET QUALIFICATIONS
INITIATION À LA RANDONNEE SUBAQUATIQUE TOUS PUBLICS

Le cursus Jeunes Plongeurs est destiné aux enfants de moins de 14 ans
- Les dispositions ci-après s'appliquent aux jeunes plongeurs. Elles définissent les niveaux de pratique des plongeurs, les niveaux d'encadrement et les conditions de pratique de l'activité.
- La plongée en immersion avec scaphandre ne peut se pratiquer qu'à partir de 8 ans.
- La plongée libre, étoiles de mer 1 à 3, peut se pratiquer sans âge minimum.
- La randonnée subaquatique est l’une des finalités du cursus « étoiles » qui est complémentaire aux
préconisations de la FFESSM pour l’organisation de la randonnée subaquatique.
- Le cursus « étoiles » offre un cadre progressif pour l’acquisition des divers éléments de base de la plongée libre, sans constituer pour autant un préalable aux activités de randonnée subaquatique telles qu’elles sont définies dans le manuel de formation technique.
- Les âges mentionnés font référence aux dates anniversaires des jeunes plongeurs.
(ex, : la tranche des "8-10 ans" doit s'entendre de la date anniversaire des 8 ans à celle des 10 ans).

CONDITIONS PREALABLES
 La pratique de l'activité nécessite :
- L'autorisation écrite préalable du responsable légal du mineur.
- La prise de la licence enfant de la FFESSM (excepté pour la première étoile qui est un niveau de
découverte).
- La présentation d’un certificat médical de non contre-indication à la plongée subaquatique de moins d’un an délivré :

- Pour les plongeurs de bronze, argent et or, par un médecin fédéral ou un médecin spécialisé tel que défini dans l’annexe 1 du Règlement Médical Fédéral.
-La visite médicale est annuelle; elle est effectuée par un médecin généraliste, fédéral ou un médecin spécialisé (cf ci-dessus) qui, conformément aux règles de bonnes pratiques médicales, peut prescrire ou réaliser une audio-tympanométrie. Toutefois, pour les enfants âgés de 8 à 12 ans, le médecin peut définir une périodicité moindre.
─ La visite médicale de non contre-indication n'est pas nécessaire pour le baptême, sauf pour les enfants en situation de handicap. Une information minimale sur les risques liés à l'activité doit cependant être communiquée au responsable légal du mineur.
─ Les enfants âgés de 12 ans révolus peuvent entrer en formation niveau 1 sous les conditions suivantes:
                - Avis favorable du président du club.
                - Présentation d’un certificat médical favorable à la préparation et à la délivrance de ce brevet, délivré par un médecin fédéral ou un médecin spécialisé tel que défini dans l’annexe 1 du
Règlement Médical Fédéral.
Ce certificat devra être présenté dès l’entrée en formation.
- Dés lors que l’enfant est titulaire du niveau 1, il est considéré comme un adulte au regard de la
visite médicale de non contre-indication.

 

ENVIRONNEMENT ET MATERIELS
─ La pratique de l'activité est prohibée lorsque la température de l'eau est inférieure à 12 degrés. Lorsque la température de l'eau est inférieure à 23°C, la durée de la plongée ne doit pas excéder 25 minutes.
─ Le matériel du jeune plongeur doit être adapté à sa morphologie.
─ Les éléments de la trousse de premiers secours doivent être adaptés à l'âge, à la morphologie, et au poids des plongeurs concernés (BAVU, dosages des médicaments …).


CONDITIONS D'EVOLUTION, D'ENCADREMENT ET DE DELIVRANCE DES DIPLOMES OU
QUALIFICATIONS
Les plongeurs accèdent, selon leur compétence et leur âge, à différents espaces d'évolution. Il existe six niveaux:
▪ Trois niveaux sans scaphandre et sans âge minimum :
Les étoiles de mer, 1ère, 2ème et 3ème.
▪ Trois niveaux avec scaphandre à partir de 8 ans :
Plongeur de Bronze, Plongeur d'Argent et Plongeur d'Or.
Le niveau Plongeur d'Or est accessible à partir de l'âge de dix ans.
Pour se voir délivrer l’un des niveaux des cursus jeunes bulles ou jeunes plongeurs, il n’est pas obligatoire de posséder le niveau inférieur.
● La délivrance des diplômes et des qualifications se fait au niveau d’un club affilié ou d’une structure
commerciale agréée, sous la responsabilité du président du club ou du responsable de la structure, par un E3 (licencié) minimum.
● Le club ou la structure doit valider la certification sur le passeport du lauréat et lui remettre, éventuellement et sur sa demande, un diplôme. Le passeport et le diplôme doivent comporter le cachet officiel du club ou de la structure.
● Le club ou la structure doit enregistrer la certification sur le site internet <www.ffessm.fr> pour que le siège national de la FFESSM puisse éditer la carte double face FFESSM/INTERNATIONAL et l’adresser au candidat. Le siège national de la FFESSM garde en archive les informations concernant les certifications.
Les compétences des diplômes et des qualifications jeunes bulles ou jeunes plongeurs sont validées et signées par un E2 (Guide de Palanquée – Niveau 4 titulaire de l’Initiateur) minimum.

 

 

 

 

TABLEAU DES CONDITIONS DE LA PRATIQUE DE LA PLONGEE ENFANT EN MILIEU NATUREL EN ENSEIGNEMENT OU EN EXPLORATION

Espace d’évolution

Age des plongeurs

Niveaux de pratique

Compétence minimum de l’encadrement de la palanquée

Effectif maximum de la planquée.
Encadrement non compris

0 – 1 mètre
Plongée libre Rando Sub

< 8 ans

Etoile de mer 1
Découverte

E1 ou Guide de
Rando Sub
en exploration*

8

Etoile de mer 2 et 3 Perfectionnement

0 - 2 mètres

8 – 10 ans

Baptême

E1

1

0 - 3 mètres

10 – 14 ans

0 – 6 mètres

8 – 14 ans

Formation Plongeur
Bronze

E1

1 (2 en fin formation)

Plongeur Bronze

E1

2

Plongeur Argent

E1 ou GP
en exploration

2 + 1 plongeur P1 minimum ou 1+2 P1

0- 12 mètres

10 – 12 ans

Plongeur Or

E2 ou GP
en exploration

2 + 1 plongeur P1 minimum ou 1 + 2 P1

0 – 20 mètres

12 – 14 ans

 

* En référence aux dispositions prévues pour la randonnée subaquatique dans le manuel de formation technique, un entraîneur Apnée ou un initiateur de Pêche sous-marine peut assurer les fonctions de guide de Rando Sub dans le dispositif mentionné ci-dessus.
En plongée libre, l’effectif maximum du groupe des randonneurs est fixé à 8 personnes hors encadrement.


- Les plongées en bouteille doivent rester impérativement dans la courbe de sécurité des moyens de
décompression utilisés. Jusqu'à l'âge de 12 ans, le jeune plongeur n'effectue qu'une plongée par jour.


- Dans le cas de palanquées associant des plongeurs 14 ans et plus, ces plongeurs sont au minimum P1 et l'effectif maximum de la palanquée est de trois, encadrement non-compris.


- Lorsque la plongée se déroule en piscine ou fosse de plongée dont la profondeur n'excède pas six mètres, le niveau de l'encadrement est au minimum E1. Les profondeurs et effectifs à respecter pour les baptêmes sont les mêmes qu'en milieu naturel.


- Il existe quatre qualifications complémentaires aux brevets : Plongée du bord, Bateau 1, Bateau 2 et Aide Moniteur. Elles sont la reconnaissance de savoir-faire évalués en milieu naturel (ou en milieu artificiel pour l’aide moniteur) mais ne modifient pas les aptitudes des jeunes plongeurs. Elles peuvent être obtenues à partir du Plongeur de Bronze sauf pour la qualification Aide Moniteur où le plongeur d’or est requis.

 

 

 

 

JEUNES BULLES - PLONGÉE LIBRE
Cursus jeunes plongeurs avant 8 ans. Cursus tous publics sans scaphandre
Ouverture à la randonnée subaquatique
Le cursus « plongée libre » (jeunes bulles) s’adresse aux jeunes plongeurs sans âge minimum (âgés de moins de huit ans) en préparation à la plongée scaphandre. Il peut également être pratiqué par tous sans usage de scaphandre.
Aucun pré requis n’est nécessaire. L’enfant ou le pratiquant doit néanmoins montrer un vrai engouement pour l’eau.
La visite médicale est annuelle et pratiquée par un médecin généraliste. La périodicité peut être moindre pour les enfants avant 12 ans si le médecin le juge nécessaire. La présentation d’un certificat médical de non contre-indication à la plongée libre de moins d’un an est donc exigée dans les conditions précisées ci-dessus, pour les étoiles, à l’exception de la première, qui est un niveau de découverte ne nécessitant pas d’avis médical.


ENVIRONNEMENT ET MATERIELS
L’apprentissage se fait uniquement à l’aide de jeux ou d’activités adaptés, en piscine ou en mer en espaces aménagés (l’idée étant de travailler sur un espace spécialement conçu pour les jeunes plongeurs ou les pratiquants débutants, naturellement ou de façon aménagée).
Qualification minimum de l’encadrement : E1 ou Guide de Rando Sub.


Trois niveaux sont déterminés en fonction de l’habileté des pratiquants.

 

  

 

PLONGEUR DE BRONZE


Compétence n° 1a : UTILISER SON MATÉRIEL

Connaissances, savoir-faire et savoir-être

Commentaires et limites

Commentaires et limites

Participer à la préparation de son
matériel.
S'équiper et se déséquiper.

Ce n'est pas l'autonomie qui est recherchée mais plutôt une participation active.

Participation active et intérêt du
jeune durant la phase d'équipement.

Rassembler son matériel avant et après la plongée.

Le rinçage et le rangement du matériel peuvent être réalisés par un adulte.

Prendre soin de son matériel sans en oublier.

 

 

Compétence n° 1b : COMPORTEMENT EN SURFACE 

Connaissances, savoir-faire et savoir-être

Commentaires et limites

Commentaires et limites

Se mettre à l'eau après le moniteur en PMT.

La zone de mise à l'eau est protégée.

Se mettre à l'eau d'une plage, par
une échelle, par saut droit ou une
bascule arrière sans scaphandre
sur demande du moniteur et en
ressortir en sécurité pour lui et pour autrui.

Évoluer en surface sans matériel.

Distance de 25 m environ.

Sans essoufflement et sans prendre appui.

En PMT :
Se maintenir en surface.
Se déplacer en surface.
Utiliser le tuba et savoir le vider.

Distance de 50m environ. Pas de recherche de performance.
Adaptation de la ventilation à l'effort et à l'utilisation du tuba.

Sans essoufflement.
Rester groupé en surface avec sa palanquée.

Avec scaphandre :
S'équiper et se déséquiper du scaphandre en surface avec l'aide du moniteur.

L'aide du moniteur est à adapter en fonction des conditions.

Absence d'appréhension.
Efficacité du capelage.

Avec scaphandre:
Se déplacer en surface.

Distance de 25 m environ.

Rejoindre en palanquée un point
d'appui en surface en ventilant sur
détendeur.

 

 

 

Compétence n° 2 : IMMERSION ET RETOUR EN SURFACE

Connaissances, savoir-faire et savoir-être

Commentaires et limites

Commentaires et limites

Équilibrer ses oreilles.

On proposera différentes
méthodes. Ne pas forcer si
Valsalva.

Faire ressentir.
Efficacité sans forcer.

S'immerger et revenir en surface
avec le moniteur.
Immersion et remontée lente, face au moniteur, avec son aide éventuellement

Immersion et remontée lente, face au moniteur, avec son aide éventuellement.

Compréhension des signes,
vitesse.

Évoluer en scaphandre en maintenant son niveau d'immersion.

Le lestage aura été préalablement ajusté.

Rester au niveau du moniteur sans
s'en éloigner.

Vérifier le bon fonctionnement de son gilet.

Connaissance de son propre matériel.

S'assurer que les systèmes de
gonflage et de dégonflage
fonctionnent parfaitement.

Savoir gonfler son gilet pour se maintenir en surface et le dégonfler pour s'immerger.

Le jeune plongeur s’initie au premier maniement du gilet.

Utilisation des purges lentes et
rapides (haute et basse).

 

 

Compétence n° 3 : MAÎTRISE DE LA VENTILATION EN PLONGÉE

Connaissances, savoir-faire et savoir-être

Commentaires et limites

Commentaires et limites

Ventiler sur détendeur.

 

Adaptation de la ventilation, sans
apnée, ni hyperventilation.

Lâcher et reprendre son embout de
détendeur.

Apprendre les deux techniques de
reprise d'embout.

Absence d'appréhension.

Vider un masque partiellement rempli d'eau.

On ne fait pas enlever le masque.
La ventilation reste l'objectif principal.

Maintien de la ventilation avec un
peu d'eau dans le masque, efficacité du vidage.

 

 

Compétence n° 4 : RÉACTIONS AUX SITUATIONS USUELLES

Connaissances, savoir-faire et savoir-être

Commentaires et limites

Commentaires et limites

Connaître les codes et les signes usuels en plongée.

Le jeune n'a pas à connaître les interventions faisant suite aux signes demandant de l'assistance.
À évaluer au fur et à mesure des séances d'apprentissage.

Signes clairement exécutés : OK,
ça ne va pas, mi-pression, je suis
sur réserve, j'ai froid,
essoufflement.
Signes compris : toi, moi, monter,
descendre, souffler, équilibrer les
oreilles, stop, regarder, ne pas
toucher.

Connaissance des consignes
d'évolution en palanquée.

A répéter à chaque séance ou plongée.
En fin de formation, cette capacité pourra être évaluée dans des palanquées avec deux enfants.

Rester groupé à proximité du
moniteur en respectant les niveaux
d'immersion et les vitesses de
remontée.

 

 

Compétence n° 5 : CONNAISSANCES THÉORIQUES ELEMENTAIRES

Connaissances, savoir-faire et savoir-être

Commentaires et limites

Commentaires et limites

Aucune connaissance théorique

n'est nécessaire à ce niveau.

 

Le moniteur se contentera de répondre à la curiosité naturelle des jeunes plongeurs, en restant le plus simple possible.

Pas d'évaluation quelle qu'en soit la forme.

 

 

PLONGEUR ARGENT


Compétence n° 1 : UTILISATION DE SON MATÉRIEL

Connaissances, savoir-faire et savoir-être

Commentaires et limites

Commentaires et limites

 

Gréer et dégréer son matériel, s'équiper et se déséquiper.
Régler ses sangles, son gilet, son lest.

On recherchera l'autonomie par
rapport à son matériel personnel.
Une aide du moniteur est normale pour la manipulation de la bouteille, du lest ou le branchement de l'inflateur.

 

Autonomie au cours des séances
de pratique.

Rassembler son matériel avant et après la plongée.
Rinçage et rangement du matériel
personnel.

Le rangement du matériel peut nécessiter l'assistance d'un adulte.

 

Prendre soin de son matériel, et ne
pas en oublier.

 

 

Compétence n° 1b : COMPORTEMENT EN SURFACE

Connaissances, savoir-faire et savoir-être

Commentaires et limites

Commentaires et limites

En PMT :
Se maintenir en surface.
Se déplacer en surface.
Utiliser le tuba et savoir le vider.

On travaillera l'efficacité du
palmage sur environ 100 m sans
pour cela rechercher la
performance

Pas d'essoufflement.
Pas de temps minimum.

Mises à l'eau sans scaphandre.

Mises à l'eau avec scaphandre si les conditions le permettent (ou dans le cadre des qualifications Bateaux).

Ne faire de mise à l'eau avec scaphandre qu'en l'absence d'appréhension.

Efficacité en toute sécurité.

Capeler et décapeler en surface.

Réalisé dans des conditions calmes et protégées

Absence d'appréhension.
Efficacité du capelage et du
décapelage

Avec scaphandre, se déplacer en
surface.

Réalisé dans des conditions calmes et protégées sur une distance de 50 mètres environ.

Rejoindre un point d'appui en
surface en ventilant sur détendeur.
Rectitude.

 

 

Compétence n° 2 : IMMERSION ET RETOUR EN SURFACE

Connaissances, savoir-faire et savoir-être

Commentaires et limites

Commentaires et limites

S'immerger en utilisant différentes
techniques : phoque, canard, coulée.

Travailler sur un fond visible et limité à 6 m maximum.

Descendre sur un point fixe au fond ou le long du mouillage avec le moniteur.

Maîtrise d'une vitesse de remontée
lente à très lente.
Tour d'horizon à la remontée.
Passage embout/tuba et vice-versa

Vitesse d'apprentissage autour de 10 m/min. On peut aller jusqu'à 30 s pour 3 m.

Régularité, lenteur en approche
surface, tour d'horizon, signe OK en
surface

Maîtrise d'une vitesse de remontée
lente à très lente.
Tour d'horizon à la remontée.
Passage embout/tuba et vice-versa

On peut le définir par rapport au fond (1 m au-dessus) ou par rapport à la surface (2 m en dessous).

Faibles variations.

Utilisation du système gonflable de
stabilisation pour s'équilibrer.
Savoir purger rapidement en cas de
besoin.

Limiter les quantités d'air dans le gilet par un lestage ajusté. Pas de remontée contrôlée sur gilet.

Manipulation du gilet réduite au
minimum par une maîtrise du
poumon ballast et une faible
profondeur (0 - 6 m).

 

 

Compétence n° 3 : MAÎTRISE DE LA VENTILATION EN PLONGÉE

Connaissances, savoir-faire et savoir-être

Commentaires et limites

Commentaires et limites

Ventilation, lâcher/ reprise d'embout.

Apprendre les deux techniques de reprise d'embout.

Absence d'appréhension.

Réagir au remplissage total du masque.

Aller jusqu'à faire retirer le masque (conditions calmes, sur un fond).

Exercice réalisé dans le calme et
en restant stable, plusieurs cycles
ventilatoires avant de le remettre.

Se stabiliser à l'aide du poumon ballast.

Le moniteur gérera le gilet dans un premier temps si nécessaire.

Gérer de faibles variations de
profondeur à l'aide du poumon ballast.

Réalisation d'apnée en déplacement à faible profondeur.

Possibilité d'apnées variées et ludiques (parcours, jeux,…).
Sensibilisation au fait que l'on ne pratique pas d'apnée sans surveillance.

Aisance et calme plus que
performance et durée de l'apnée.

Remonter en expiration, détendeur en bouche, gilet vide.

Apprentissage de l'automatisme expiratoire.

Remonter de -6 à -3 mètres, sans
précipitation avec un rejet continu
d'air.

 

 

Compétence n° 4 : RÉACTIONS AUX SITUATIONS USUELLES

Connaissances, savoir-faire et savoir-être

Commentaires et limites

Commentaires et limites

Connaître les codes et les signes usuels en plongée y compris signe «je n'ai plus d'air».

Réalisation d'abord en statique, puis en déplacement horizontal et
vertical.

Savoir demander de l'air et respirer
sur le deuxième détendeur du
moniteur.

Connaissance des consignes
d'évolution en palanquée.

À répéter à chaque séance ou plongée.
En fin de formation, cette capacité pourra être évaluée dans des palanquées avec deux enfants.

Respect des règles dans les
plongées ou les séances piscines.

Procédure de sécurité en cas de
perte de l'encadrant.

Le jeune plongeur doit savoir que l'encadrant le cherchera en surface.

Vitesse de remontée contrôlée et
lente.

 

 

Compétence n° 5 : CONNAISSANCES THÉORIQUES ELEMENTAIRES

Connaissances, savoir-faire et savoir-être

Commentaires et limites

Commentaires et limites

 

Connaissance du milieu sous-marin.
Respect et protection du milieu.

Le jeune plongeur doit pouvoir reporter sur son carnet ce qu'il a vu au cours de sa plongée.

Nommer les animaux les plus
courants.
Fait attention à son palmage, ne
casse pas, ne touche pas.

Connaissance du contenu du carnet de plongée.

Le jeune plongeur demande ses paramètres au moniteur.

Remplit lui-même son carnet après
chaque plongée.

 

 

 

 

 

PLONGEUR D'OR

 

Le Plongeur d'Or doit posséder les compétences qui lui permettront d'accéder progressivement à
l'espace 0 – 20 m sous la direction d'un guide de palanquée minimum. Pour cela, il doit être capable de se prendre en charge sur le plan de son équipement et de son évolution. Il a les prérogatives d'un débutant en fin de formation Niveau 1, mais pas de prérogative d'autonomie.
Les compétences attendues sont celles énoncées dans les contenus de formation du plongeur Niveau 1, sauf la compétence « accession à la plongée en palanquée autonome » du Niveau 1. Les commentaires et limites et les critères de réalisation du Niveau 1 peuvent être repris pour le Plongeur d'Or, avec seulement quelques limites supplémentaires induites par l'âge, la morphologie ou à la maturité du jeune plongeur.


Compétence n° 1a : UTILISATION DE SON MATÉRIEL
Pour les plus jeunes, l'aide du moniteur reste normale et souvent indispensable pour la manipulation de la bouteille ou du lest à quai ou sur le bateau.


Compétence n° 2 : IMMERSION ET RETOUR EN SURFACE
Le jeune approfondit sa maîtrise du gilet. Il peut remonter à la palme en s’aidant de son gilet et en contrôlant sa vitesse de remontée (pas de remontée contrôlée, ni d'intervention).


Compétence n° 4 : RÉACTIONS AUX SITUATIONS USUELLES
La capacité à savoir évoluer en palanquée telle que définie au Niveau 1 est indispensable pour pouvoir évoluer dans l'espace 0 – 20 m et pour évoluer dans des palanquées mixtes (avec des adultes). L'évaluation de cette capacité demande la prise en compte du niveau de maturité du jeune plongeur.


Compétence n° 7 : CONNAISSANCES THÉORIQUES ELEMENTAIRES
Le moniteur devra prendre en compte l'âge des jeunes plongeurs dans la manière de transmettre et d'évaluer ces connaissances. En ce qui concerne les phénomènes physiques, le moniteur privilégiera une approche intuitive ou concrète plutôt qu'un enseignement conceptuel et scolaire.

 

CONTENUS DE FORMATION JEUNES PLONGEURS


Qualifications
Les qualifications sont le résultat d'évaluation de savoir-faire validés par trois plongées en milieu naturel (plongée du bord, bateau 1 et 2). La qualification « Aide-moniteur » peut être validée en milieu naturel ou artificiel à partir du niveau plongeur d’or.
Elles peuvent être décernées soit indépendamment, soit simultanément aux brevets de jeunes plongeurs.

 


La Carte d’Aide Moniteur est destinée exclusivement aux mineurs
dans le cadre d’accès aux responsabilités.
Elle ne donne aucune prérogative au regard du Code du Sport.